Le pouvoir des antioxydants


Alimentation / lundi, juin 3rd, 2019

Avec la tendance des régimes détox ces dernières années, les antioxydants sont au-devant de la scène, mais au fait, les antioxydants, pourquoi c’est bien?

1. Les antioxydants, à quoi ça sert?

C’est l’ennemi numéro 1 de molécules qu’on appelle radicaux libres. Elles sont produites naturellement dans l’organisme. Si elles ont un rôle protecteur contre les bactéries et virus, en excès, elles accélèrent le vieillissement des cellules et participent au développement de certaines maladies (Parkinson, maladies cardio-vasculaires, cancers…).

Certains comportements favorisent l’excès de radicaux libres comme l’exposition prolongée au soleil, le tabac, l’alcool, une cuisson trop importante des aliments, l’exposition aux pesticides…

Les antioxydants ont le pouvoir de diminuer ou bloquer ce qu’on appelle le processus de stress oxydatif.

2. C’est quoi un antioxydant?

Il y en a plusieurs sortes:

  • Vitamines A, C et E
  • Caroténoïdes
  • Polyphénols
  • Glucosinolates
  • Oligo-éléments dont sélénium, zinc, manganèse

3. Où les trouve-t-on?

Pour faire simple, on peut retrouver tous ces antioxydants dans la catégorie des fruits et légumes.

C’est surtout là qu’on retrouvera la vitamine C, les caroténoïdes, les polyphénols et les glucosinolates.

On pourra également trouver le sélénium, le zinc et le manganèse dans les fruits de mer et les oléagineux (noix, amandes…)

La vitamine A est également présente dans le beurre, les abats.

La vitamine E, bien que présente dans certains légumes, se cache davantage dans les corps gras: huiles, oléagineux et saumon.

4. Risque de surdosage?

Si nous n’avons actuellement aucune raison de douter des bienfaits des antioxydants apportés par l’alimentation, certaines recherches ont récemment émis des réserves quant à l’utilisation de compléments alimentaires qui peut facilement entraîner un surdosage.

Dans le cadre d’une activité sportive induisant une consommation d’oxygène plus importante et donc une augmentation du nombre de radicaux libres dans l’organisme, il semble que la consommation de compléments alimentaires contenant des antioxydants nuise aux capacités naturelles du corps à s’adapter à ce stress oxydatif.

D’autre part, si la consommation d’antioxydants a démontré un effet bénéfique sur les maladies cardiovasculaires, une étude a montré que  l’association quotidienne d’un complément à base d’antioxydants avec un traitement hypocholestérolémiant était déconseillée. Ce mélange n’empêcherait pas le LDL (mauvais cholestérol) de diminuer mais empêcherait toute augmentation du HDL (bon cholestérol). Au final, ceci aurait pour effet d’augmenter le risque cardiovasculaire.

5. Comment les consommer?

Nous avons tendance à ne pas manger assez de fruits et légumes qui contiennent à eux seuls une grande partie des antioxydants. Les personnes particulièrement exposées aux facteurs reconnus pour provoquer un stress oxydatif devraient y être particulièrement sensibles.

Le mieux est d’avoir une alimentation variée afin d’enrichir son alimentation en antioxydants naturellement et de préférence avec des aliments issus de l’agriculture biologique. Par principe de précaution, cela permettra un apport satisfaisant tout en évitant les excès possibles avec l’utilisation de compléments alimentaires.

Il semblerait que les produits issus de l’agriculture biologique aient en moyenne des teneurs en antioxydants plus élevées que ceux issus de l’agriculture conventionnelle. Cependant, bien que nous ne disposions pas de rapport bénéfices/risques précis, c’est davantage parce que l’on sait que les pesticides contribuent au développement des radicaux libres qu’il semble préférable de privilégier l’agriculture biologique pour l’apport d’antioxydants, sinon ce serait un peu comme faire son jogging en buvant de la bière 😉


Pour aller plus loin

Antioxydants d’Alexandra Retion, Hachette Pratique, “Cuisine”, 2018: Pour des listes complètes d’aliments riches en antioxydants mais surtout des idées recettes.


Sources:

Pesticides et cancers: Mécanisme d’action neurologiques des pesticides, Inserm, consulté le 01/06/19

Antioxydants et pratique sportive: Des aliments plutôt que des compléments, Cerin, consulté le 01/06/2019

Antioxydants et hypocholestérolémiant: Antioxydant supplements Block the response of HDL to Simavastatin-Niacine Therapy in Patients with Coronary Artery Disease and Low HDL, Marian C. Cheung, Xue-Qiao Zhao, Alan Chait, John J. Albers and B. Greg Brown, Journal of the American Heart Association, consulté le 01/06/2019

Antioxydants et agriculture biologique: Les fruits et céréales bio sont plus riches en antioxydants que les produits conventionnels, Cerin, consulté le 01/06/2019

 


Pour en savoir plus

Etude comparative sur la teneur en antioxydant des aliments issus de l’agriculture biologique et conventionnelle: Higher antioxydant concentrations and less cadmium and pesticide résiduelle in organically-grown crops: a systématiciens littérature review and Meta-analyses, Baranski M. et col. (2014), British journal of nutrition, consulté le 01/06/2019


Crédit photo: Deborah Breen

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *