Le microbiote: Un géant invisible


Alimentation, Santé / lundi, juillet 29th, 2019

L’ensemble des micro-organismes qui peuple notre corps ne cesse d’accroître la curiosité des scientifiques à mesure qu’il livre ses secrets. Voici une petite présentation d’un grand phénomène.

 

Grand et microscopique

Ce colocataire est très présent dans notre tube digestif où il représente plus de 100 000 milliards de micro-organismes non pathogènes : bactéries, virus, parasites et champignons (miam!)

C’est pourquoi on considère que 90% des cellules présentes sur nous et à l’intérieur de nous ne sont pas humaines !

Le microbiote le plus important de notre organisme est le microbiote intestinal (ou flore intestinale). Il tient son surnom de «2ecerveau » aux 200 millions de neurones qu’il possède. Il pèse en moyenne 2 kg, sans que ce soit proportionnel à notre poids sur la balance.

La flore intestinale est également notre « second génome » car si nous naissons avec 22 000 gènes (vecteurs des caractères héréditaires), à mesure que le microbiote se développe, nous en gagnons plus de 3 millions.

 

Unique

Si nous partageons 99,9% de gènes avec les autres êtres humains, nos microbiotes sont bien plus différents, il est rare que deux êtres humains partagent plus d’un tiers des mêmes espèces dominantes de micro-organismes.

 

Les rôles du microbiote (à ce jour!)

Intervient dans la digestion

Il facilite l’absorption par l’intestin grêle des nutriments et permet aussi la fermentation des résidus alimentaires non digestibles.

Permet la synthèse de certaines vitamines

Comme le soleil qui est nécessaire à la synthèse de la vitamine D, on sait que le microbiote est indispensable à la synthèse des vitamines K, B8 et B12.

Protège des agressions extérieures

En colonisant notre organisme, ces bonnes bactéries empêchent de différentes façon l’implantation de micro-organismes pathogènes.

Régule notre poids

De nombreuses études tendent à démontrer l’importance du microbiote sur notre poids. La composition de notre microbiote aurait un impact sur notre taux d’insuline et notre glycémie et influencerait ainsi notre appétit et nos envies.

Une étude portée sur des souris a démontré qu’en implantant le microbiote d’un groupe ayant subit une intervention de type bypass, a un autre groupe de souris n’ayant pas subit de chirurgie, celles-ci perdaient également du poids. Ce qui inclut 2 choses :  que le microbiote joue un rôle dans la perte de poids mais aussi qu’il est au moins en partie modifiable.

Neurologique

Le microbiote de part sa forte activité neuronale lui permettant de relayer les informations au cerveau est aussi étudié dans le cadre des maladies neuropsychiatriques : l’autisme, la schizophrénie, l’anxiété et la dépression ou les troubles bipolaires même si son rôle précis dans ce domaine reste là encore à déterminer.

 

A suivre…

L’influence du microbiote sur nous est bien réelle. Reste encore à découvrir où elle s’arrête tant ses domaines d’intervention semblent illimités. Dans tous les cas, la recherche s’annonce prometteuse pour la résolution de maladies très variées.

 

 


Sources :

Flore intestinale, pro et prébiotiques, Cerin, publié le 26/12/16, consulté le 25/07/19

Microbiote intestinal (flore intestinale), INSERM, consulté le 25/07/19

Quand l’intestin s’en mêle, Dr Raphaël Kellman, Larousse, 2015


Crédit photo:

Monoar – photo d’illustration de l’article

Opencliparts-vectors – photo centrale de l’infographie

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *